Μουσείο - Βιβλιοθήκη - Στρατή Ελευθεριάδη - Tériade

"Si j'ai pu réussir à rapprocher les poètes et les peintres au travers de ces livres, je le dois principalement au fait que ces hommes ont vu en moi d'abord un ami,un des leurs, parlant la même langue qu'eux. Sans l'amitié, je ne serais parvenu à rien. Ne demandez pas d'autre explication. Il n'y a ni héros ni mystère."

Tériade

Le collectionneur
Stratis Eleftheriadis – Tériade

A côté de son activité éditoriale, Tériade (dont le vrai nom était Stratis Eleftheriadis) était également un avide collectionneur d'oeuvres célèbres. Le Musée qu’il a légué à sa ville natale abrite une partie des chefs-d'oeuvre remarquables qu’il a accumulé pendant sa vie: des oeuvres de Yiannis Tsarouchis, Orestis Kanellis, George Vakirtztis, et d’autres grands artistes grecs de l’époque.

Tériade fut le premier à reconnaître en Théophilos un des plus purs représentants de l’art populaire et à le porter à l’attention du monde artistique international; il fut le premier à percevoir que le travail de Théophilos s’inscrivait dans la tradition de la peinture murale byzantine, des techniques picturales du passé et des couleurs spécifiques à l’art grec.

Nous lui devons la découverte et la notoriété de ce grand peintre de Mytilène; ce n’est que grâce à Tériade que Théophilos est sorti de l’obscurité et que ses ouvrages ne sont pas tombés dans l'oubli éternel.

Pour reprendre les propos de Tériade “Théophilos possède l’émotion de la musique populaire dans ses tripes, les icônes byzantines et l'art populaire dans les yeux. Il voulait simplement transmettre à ses contemporains la gaieté de la lumière grecque qu’il avait inconsciemment accumulée dans son âme et réussi à transformer en couleurs. Son authenticité est le fruit de la responsabilité artistique qu’il met dans ses oeuvres.”

À l’instar d’Henri Rousseau dont le génie fut reconnu par les artistes parisiens courageux de 1910, Théophilos occupe désormais une place bien méritée au firmament de la grande histoire de l’art grec, de l’époque de Byzance à nos jours.