Μουσείο - Βιβλιοθήκη - Στρατή Ελευθεριάδη - Tériade
GRANT LIVRES

Au Soleil du Plafond

Couverture et frontispice
Écrit
Edition
Juan Gris (José Vittoriano González) (1887-1927)
Pierre Reverdy (1889-1960)
1955, Paris
Imprimé en un volume 43 x 33 cm
11 lithographies en couleurs hors texte
Tirage unique sur vélin d’Arches:
  • 205 exemplaires, numéros 1-205
  • 15 exemplaires hors commerce, numéros I-XV
En 1916, Léonce Rosenberg conçut l’idée d’imprimer sur de grands panneaux des poèmes manuscrits du poète moderne français, Pierre Reverdy, illustrés par des gouaches de l’artiste espagnol, Juan Gris. Cette expérience devait s’intituler Aux quatre murs. Le projet ne vit jamais le jour sous cette forme. Reverdy récupéra alors ses poèmes dans les cartons de Rosenberg et en proposa la publication à Tériade sous une forme plus classique. Juan Gris est mort en 1927 n’ayant pu exécuter que la moitié de son travail, c’est pourquoi les vingt poèmes ne sont accompagnés, dans le présent ouvrage, que de onze lithographies. Ainsi, le livre vit le jour en 1955, environ 35 ans après qu’il ait été conçu par ses auteurs.

Juan Gris et Pierre Reverdy ont été considérés comme le couple idéal pour concrétiser un tel livre. Les deux se rattachaient au mouvement cubiste bien qu’ils aient la maîtrise intégrale d’une technique très personnelle. Reverdy s’engage auprès des cubistes en raison de son assemblage poétique caractéristique et de sa forme « barbare », grâce auxquels il traduit l’ambiguïté spirituelle qui engendre les mystères de sa création. Gris, en tant qu’initiateur du Cubisme Synthétique, composa un support concret fait d’appréciations exactes : des peintures rigoureuses et soignées qui forment une unité et une cohérence autant entre le texte et la peinture que dans les parties mêmes du tableau.

Gris donne une forme explicite aux signes abstraits à partir desquels il créé des objets clairs. En même temps, il articule des lettres et des matériaux reconnaissables, grâce à la méthode du collage et offre une solution différente au problème de la figuration de l’objet tridimensionnelle. Ainsi il compose l’image requise avec des couleurs ressemblantes et des figures simplement décoratives, dénoue le problème de l’arrière plan et produit un ensemble unitaire et complet sur le plan du tableau. La forme devient pleine et l’écriture précise, pour qu’ainsi l’œil puisse se promener et rêver à l’intérieur de cette succession infinie de plans. Reverdy estima les habilités de peindre de Gris et bien que les illustrations des poèmes soient restées inachevées, à cause de la mort de l’artiste, il conclut l’impression sous cette forme, sans l’attribuer à un autre.